Retour Accueil
frenes
  • 01.jpg
  • 02.jpg
  • P1070434T3.JPG
  • _MG_0995T2.JPG
  • _MG_1364T2.JPG

Coordonnées
2, Place du souvenir
86500 Jouhet
Tél. 05 49 91 05 32


Agenda
Mai 2021
L Ma Me J V S D
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31

Brèves

La Chapelle De Jouhet 



 

 chapelle

La chapelle funéraire de Jouhet, remplace probablement une chapelle bien plus ancienne, si l'on en juge par deux pierres tombales trapézoïdales incrustées dans le dallage, garnies chacune d'une grande croix, fleur de lis sur l'une (XIIIième  siècle), sur l'autre d'un type Roman ou même préroman.

Elle était peut-être en ruine quand, le 10 juillet 1476, Pierre du Boschage, curé de Jouhet, "donne et dote à faire la chapelle par luy fondée... ou cymetière de Jouhet" en l'honneur de la Vierge Marie, de sainte Catherine et de tous les saints, "entretenir la dite chapelle et pour.. estre dict... en icelle... pour chacune sepmaine... une messe pour le salut de son âme et de ses parens et amis , une rente de 100 sols". Le chapelain était à la nomination de l'abbé de Saint-Savin et devait entretenir la chapelle.

Celle-ci, extrêmement modeste, est de plan rectangulaire, voûtée en berceau brisé, éclairée au chevet par deux fenêtres très étroites, en plein cintre à l'intérieur, en arc brisé extérieurement ; peut-être ce mur serait-il un reste de la chapelle primitive. On pénètre dans l'édifice, par une porte en arc brisé surmontée extérieurement d'une niche de style flamboyant correspondant bien à la date de la fondation de Pierre du Boschage, qui, d'après ses proportions, a dû abriter une pietà, représentation assez normale dans un cimetière. En haut du pignon, une ouverture en cintre surbaissé permet de communiquer avec le comble.

On remarque sur le faux autel de cette chapelle un retable de pierre qui peut dater de l'époque de la fondation en 1476 ; c'est un simple panneau rectangulaire encadré de moulures et de piédroits de style flamboyant ; un trilobe sculpté au milieu est flanqué de deux surfaces nues qui ont dû recevoir une décoration peinte.

La partie la plus remarquable de cette chapelle, ce sont les peintures murales qui décorent la voûte, soulignée par un cordon en quart-de-rond, et le mur de chevet.

Les sujets et la technique de ces peintures les apparentent étroitement avec celle de la chapelle seigneuriale de l’église d'Antigny et de la chapelle du château de Boismorand, situées sur les rives de la Gartempe, entre Jouhet et Saint-Savin.

Cet apparentement est explicable par la personnalité de Jean de Moussy, né vers 1433 et mort en 1510, qui, seul de sa famille, fut à la fois seigneur de Boismorand (paroisse d'Antigny) et de la Contour (paroisse de Jouhet).

A Antigny et à Boismorand, comme à Jouhet, on trouve une voûte en berceau brisé décorée de peintures. Il est probable que Jean de Moussy prêta son équipe de peintres au curé de Jouhet pour la décoration de la chapelle funéraire. Par la suite, les seigneurs de la Contour y furent inhumés ; plusieurs de leurs sépultures s'y voyaient encore en 1863. Plus tard, la chapelle servit à la sépulture des membres de la famille d'Auboutet : au centre du dallage, on voit la pierre tombale de Jérôme-Victor d'Auboutet, mort le ler avril 1852 à quatre-vingt-quatre ans.

  Pour décrire les peintures, il convient de commencer par le sujet principal : le Christ en majesté, environné des symboles évangéliques, qui occupe le faîte de la voûte au-dessus de l'autel.    Christ  
 
Versant nord de la voûte, registre inférieur : légende des trois morts et des trois vifs­
 
 TroisVifs

"Ce que tu es, je le fus, ce que je suis, tu le seras" (Saint Césaire d'Arles, Sermon au peuple)

         
         

Registre       supérieur    la création

 

 Creation    CreationTentationNew copie

Registre   supérieur  la tentation d'Adam et Eve.

         
         

Mur de chevet : à gauche, Saint Nicolas bénissant deux enfants qui enjambent le saloir ; à droite, l'ange de la scène de l'Annonciation, dont la Vierge figure sur la partie avoisinante de la voûte.

 

 

Côté sud, registre inférieur : 

Annonciation

 Nativité

 ange  Nativite
   

Annonce aux bergers

Adoration des mages

 Bergers  Mages

Ce dernier sujet demande une description plus précise. On distingue, de gauche à droite : Saint Joseph et la Vierge à L’enfant, agenouillé devant ce groupe, un personnage sans couronne, vêtu d'une robe fendue sur le côté, présente un calice d'or dans, lequel l'enfant plonge la main, derrière lui, un roi debout porteur d'une espèce de ciboire à couvercle s'entretient avec un autre roi portant un calice. Sainte Catherine couronnée, tenant de la main droite une roue, étend sa gauche sur un prêtre agenouillé. Enfin, un troisième roi debout. Il semble évident que le prêtre est Pierre du Boschage, fondateur de la chapelle, et le laïque à genoux, Pierre de Moussy, collaborateur du curé dans la réalisation de cette chapelle.

   
Le registre supérieur du même côté représente le Jugement dernier.  Jugement
   

Toutes ces peintures sont de l'art essentiellement populaire, si on les rapproche de celles d'Antigny et de Boismorand, on se rend compte qu'elles furent exécutées de mémoire et d'après un programme formulé oralement ou par écrit.

A Jouhet, les fonds sont constitués dans les registres inférieurs par un mur tendu d'une tapisserie, et dans les registres supérieurs par des ciels étoilés.

On a certainement affaire à une équipe professionnelle ambulante. Mais ces ambulants ont des attaches régionales visibles par leurs réminiscences de Saint-Savin (le Créateur sous les traits du Christ ,l'espèce d'auréole circulaire qui sert de siège au Christ du Jugement).

Extrait du Congrès archéologique de France, 109e session, Poitiers, 1951, p. 220-223

 

historique

objets mobiliers

 

 


Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes.
Ils ne sont utilisés pas à des fins publicitaires.

 

Mesure d'audience

Ce site n'utilise pas de cookie de mesure ou d’analyse d’audience, tels que Google Analytics ou Google Ads.

Seul le propriétaire du site, à accès aux données statistiques, qui sont stockées sur le serveur d'hébergement.

    Contenus interactifs

    Ce site peut utiliser des composants tiers, tels que Google Maps, Calaméo, ReCaptcha V2 ou ReCaptcha V3, qui éventuellement déposent des cookies.

    Si vous décider de bloquer ces composants, les contenus liés ne s’afficheront pas.

    Réseaux sociaux/Vidéos

    Ce site peut utiliser des composants de réseaux sociaux ou de vidéos qui exploitent des cookies.

    Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

    Si vous décider de bloquer ces composants, les contenus liés ne s’afficheront pas.

    Autres cookies

    Ce CMS Joomla peut utiliser des cookies de gestion (par exemple : les sessions utilisateurs).

    Activation